« Je ne sais, Athéniens, quelle impression mes accusateurs ont faite sur vous. Pour moi, en les entendant, peu s’en est fallu que je ne me méconnusse moi-même, tant ils ont parlé d’une manière persuasive ; et cependant, à parler franchement, [...] ils n’ont pas dit un mot qui soit véritable ; et de ma bouche vous entendrez la vérité toute entière, … » (de « L’apologie de Socrate ») How you have felt, O men of Athens, at hearing the speeches of my accusers, I cannot tell; but I know that their persuasive words almost made me forget who I was – such was the effect of them; and yet [...] they have hardly uttered a word, or not more than a word, of truth; but you shall hear from me the whole truth… (from “Socrates’ Defense” on Wikipedia)

« Je ne sais, Athéniens, quelle impression mes accusateurs ont faite sur vous. Pour moi, en les entendant, peu s’en est fallu que je ne me méconnusse moi-même, tant ils ont parlé d’une manière persuasive ; et cependant, à parler franchement, [...] ils n’ont pas dit un mot qui soit véritable ; et de ma bouche vous entendrez la vérité toute entière, ... Show more

Publisher Website | On Android | On iTunes | Feed XML

Related: philosophy society-culture arts literature

Share: Share on Facebook Share on Twitter Share on Google Plus